Qu’est-ce-que le Flop ?

Vous êtes un grand joueur ou un simple amateur de poker dans un casino en ligne ou un casino terrestre ? Vous devez connaître ce jeu de cartes son propre système et son déroulement. Parmi ce dernier se trouve le flop, celui qui arrive tout au milieu du déroulement de la partie. Sur ce, nous vous invitons à découvrir les informations essentielles à propos de ce sujet, histoire d’y voir un peu plus clair.

Le flop au poker, que la partie commence

Dans une partie de Texas Hold’em et Omaha, il désigne les trois premières cartes tirées successivement par le dealer et placées directement sur le tableau commun de la table de jeu. Dans cette optique, les cartes dévoilées durant cette étape, comme celles qui se trouvent dans le Turn et la rivière sont communes à toutes les parties prenantes du jeu. Le flop apparaît alors après que le dealer ou le croupier ait brûlé une carte. Il est par la suite suivi d’un tour de parole successif réalisé par les joueurs. Ainsi, ces derniers auront le choix d’effectuer une « raise », c’est-à-dire d’augmenter la mise, de checker, de surlancer la mise ou « re-raise », de la suivre ou également de coucher. En résumé, le véritable jeu de poker commence en quelque sorte à partir de celui-ci.

Les diverses variétés du flop

Cette partie de poker est généralement déterminée suivant la hauteur des cartes. Il existe par exemple des cartes basses, moyennes, hautes et mixtes avec deux ou trois cartes de même valeur. Dans ce cas, les mains « Suite » et « Couleur » perdent d’un coup leur valeur étant donné que d’autres joueurs peuvent avoir un full. En outre, il peut aussi faire apparaître des cartes consécutives qui permettent d’avoir un tirage de Suite. D’ailleurs, lorsque deux ou trois cartes sont connectées, il peut y avoir un tirage « quinte » à la fin de la partie. À part cela, il comprend également des cartes assorties qui offrent à tous les joueurs et à vous-même d’obtenir un tirage de « couleur ».

La texture du flop

Par texture, on entend dire la qualification des différents types de flop. À ce propos, un « flop dry » ne propose pas un meilleur tirage comme une « quinte », une « couleur ». Le « ragger flop » qualifie un tirage dont les cartes sont peu élevées. Il concerne de près les joueurs larges qui ne cherchent pas à miser, mais plutôt à suivre le jeu ou coucher. Enfin, il existe un autre genre de flop considéré comme très menaçant. Il s’agit du « draw-heavy flop » dont les tirages « couleur » et « quinte » sont fort probables. Quoi qu’il en soit, tout dépend en général de la stratégie de jeu adoptée dans une partie de Texas Hold’em et Omaha.

L’abattage des cartes ou « showdown »
Qu’est-ce que la River ?